Rechercher
  • Sarah K - Auteure

Écrit libre 1

Mis à jour : avr. 4

L’écrit qui suit est un texte que j’ai inventé à partir de mots que m’a fourni un de mes camarades d’écriture sur un forum.


Il était une fois un groupe de trois adolescents qui vivaient dans le fin fond de la toundra du Groenland. Ils aimaient faire la fête et surtout se réunir chez l’un d’eux afin de boire de la bière en grande quantité. En effet, le grand frère de l’un d’eux importait cette boisson pour son commerce et il en prenait toujours un peu plus pour la consommation de son frère. Tout allait pour le mieux, ils coulaient des jours heureux, alternant entre les cours, leurs familles et leurs réunions alcoolisées. Un beau jour, ou plutôt un soir, le jeune ramena une quantité supérieure d’alcool : ils voulaient fêter la fin des examens et surtout leurs réussites. Pour ce faire, ils décidèrent de se réunir et que chacun apporterait quelque chose : pour l’un, ce fut de la bière, le deuxième décida de ramener des frites à faire réchauffer au micro-ondes ainsi que des paquets de gâteaux apéritifs, le dernier amena quelques légumes, découpés en lamelles, accompagnés d’une sauce à crudités.


Ce soir-là, tout changea. Ils avaient bu une grande quantité d’alcool, bien plus que d’habitude. Pour être sûr de ne pas avoir d’accident, ils avaient décidé tous les trois de rester dormir sur place, ce qui était bien plus prudent mais voilà, complètement éméchés, ils tombèrent comme des masses sur le canapé et s’endormir aussitôt.

Lorsqu’ils se réveillèrent, le lendemain semblait-il, ils ne reconnurent pas l’endroit où ils se trouvaient et pour cause, ils n’étaient pas dans la maison de la veille, ils se trouvaient à des centaines et des centaines de kilomètres de là. En regardant par la fenêtre, ils pouvaient voir des branches d’arbres et beaucoup de feuillage. En sortant sur le pas de la porte, l’un d’eux s’arrêta net, il ne pouvait croire ce qu’il voyait : ils se trouvaient tout en haut d’un arbre gigantesque, perchés à une hauteur incroyable vis-à-vis du sol. Au-dessus d’eux, semblait se profiler la cime des arbres, il fit le tour de la maison et grimpa aux branches pour avoir une meilleure vision. Arrivé à la canopée, il put voir un paysage magnifique : le jour se levait sur la forêt et rendait une lumière mystérieuse et incroyablement belle. Une fois redescendu sur le sol de la maison dans l’arbre, il expliqua à ses amis ce qu’il avait vu et chacun chercha à comprendre comment ils étaient arrivés ici. La journée passa sans qu’ils ne comprennent ce qui leur arrivait alors ils se couchèrent toujours aussi perplexe, espérant rentrer chez eux de cette manière.


Au réveil, quelle ne fut pas leur surprise quand ils se rendirent compte qu’ils avaient encore changés de lieu. Cette fois, ils se trouvaient dans une maison sur la terre ferme. De dehors, on aurait dit les maisons se trouvant en France, celles se trouvant dans les maquis de Corse, elle ressemblait vraiment à cette maison qui se trouvait sur une carte postale qu’avait envoyé la sœur de l’un d’eux au cours d’un voyage scolaire à l’étranger. C’était vraiment à n’y rien comprendre… Comment en étaient-ils arrivés là ? Pourquoi se trouvaient-ils ici ? Alors quand ils se mirent au lit, cette nuit-là, ce fut avec une grande appréhension, où allaient-ils atterrir la fois prochaine ? Que se passerait-il ? Comment allaient-ils rentrés chez eux ?


Ils hésitèrent avant d’ouvrir les yeux le jour suivant, mais la voix de la mère de l’un d’eux les surprit et ils ouvrirent les yeux en grand, se regardant stupéfait, le plus intrigué regarda son calendrier : une seule nuit était passée. Tout cela n’avait été qu’un rêve. Tous ces lieux visités et ces personnes rencontrées n’existaient pas, il les avaient rêvés, pourtant, les autres aussi en avait rêvé, les deux autres aussi avaient vus la même chose que lui. Pouvait-on alors vraiment parler de rêve ?


© S.

7 vues

Posts récents

Voir tout

Ecrit libre 8

Bonjour à tous et toutes, voici un nouvel écrit libre, les mots m’ont été donné par des membres de ma famille : dramatique, mélancolique, masquer, répéter et comédie. Je vous souhaite une bonne lectur

L'imagination rend tout possible

Veuillez trouver un petit texte qui je l'espère vous fera sourire et rendra le quotidien plus plaisant. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, j’aurais presque pu me croire dans un dessin animé d

Comment tout a commencé (nouvelle: part 1)

Bonjour, on se retrouve aujourd'hui, avec le début d'une nouvelle qui n'est pas dans mon style d'écriture habituel. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ce que je peux améliorer... Sur ce, b

©2019 par Fan of writing (Sarah K. - Auteure). Créé avec Wix.com