• Sarah K - Auteure

Amour sur Internet

Bonjour, nous nous retrouvons aujourd'hui avec ce texte qui trottait dans ma tête depuis quelque temps déjà, j'espère qu'il vous plaira.

Il avait cherché la mystérieuse fille rencontré sur Internet dans tout l’établissement sans parvenir à la trouver et pourtant il avait discuté avec un nombre conséquent de demoiselles, pourtant, aucune d’elles n’était celle avec qui il conversait sur le net. En plus, depuis que les rumeurs circulaient sur le fait que deux étudiants bavardaient sur le même site, elle avait cessé de se connecter. De ce fait, il était plus terne ; même sa meilleure amie n’arrivait pas à le dérider, et dieu sait qu’elle y mettait de la bonne volonté : elle lui proposait de nombreuses sorties, s’enquérait de l’avancement de ses recherches, elle le bichonnait, mais lui se recroquevillait sur lui-même et refusait de parler à qui que ce soit. Il ne comprenait pas pourquoi il ne la trouvait pas. Il avait conscience que son changement d’humeur perturbait son amie et qu’elle avait l’air triste, mais pour lui, elle devait le comprendre et se rendre compte qu’il désespérait de trouver un jour sa belle. Un après-midi, Sophie débarqua chez lui sans prévenir pour le voir et se jeta sur son lit et l’interrogea.

— Alors ? As-tu des nouvelles de ta copine ?

— Non et tu le sais très bien. Je n’ai pas envie d’en parler.

— Que dirais-tu d’aller faire un tout dans ce cas ? Cela te changera les esprits et tu oublieras cette inconnue qui se joue de toi.

— Je suis sûr que ce n’est pas ça !

— Qu’est-ce que tu en sais, hein ? Tu es à fond sur cette fille, tu ne fais pas attention à ce qui se passe dans ta réalité. Tu t’inventes une histoire, mais tu ne sais rien d’elle, ni son nom, ni son prénom, ni son âge.

— Je sais qu’elle a un frère plus jeune qu’elle et que sa situation familiale est compliqué, comme toi d’ailleurs.

— Et donc ?

— Bah tu devrais comprendre que si elle ne se connecte plus c’est peut-être parce qu’elle a une très bonne raison, elle ne peut peut-être pas faire ce qu’elle veut en ce moment. Si ça se trouve, elle attend que je la retrouve dans « ma » réalité, comme tu dis si bien.

Sophie soupira avant de repartir aussi vite qu’elle était venue, il était entêté, elle n’arriverait pas à lui faire comprendre ainsi, elle allait devoir retourner là-bas pour avoir une conversation claire avec cet idiot. C’est ainsi que quelques semaines plus tard, continuant de passer sur leur site par habitude, il vit son pseudo apparaître et entamer une discussion.

— Bonjour Jules, je remarque que tu ne m’as pas encore trouvée.

— Non en effet, es-tu réellement dans mon lycée ?

— Oui… Tout ce que je peux te dire c’est que je suis plus proche de toi que tu ne le penses. Si tu y réfléchis calmement tu me trouveras sûrement.

Et puis elle s’était déconnectée tout aussi vite. Jules n’y comprenait définitivement rien, il était perdu. Il avait demandé à plus de la moitié des filles se trouvant dans son établissement. Et s’il s’agissait d’un professeur ou d’un membre de l’équipe administrative ou éducative ? Que ferait-il alors ? Les possibilités se succédaient dans son esprit jusqu’à ce qu’il se souvienne avoir entendu que c’étaient des élèves qui discutaient entre eux. Le lendemain, il reprit les recherches, passant au crible chaque fille restante… Sans succès, il pouvait sentir son amie s’agacer à ses côtés, sans réellement comprendre la raison de son énervement. L’idée folle qu’il pouvait s’agir d’un garçon commença à germer et au bout d’un mois, après avoir écumé toutes les classes, il dut se rendre compte qu’il faisait chou blanc ; c’est là qu’il remarqua la tête d’enterrement que tirait son amie.

— Sophie ? Que se passe-t-il ?

— Oh rien, t’inquiète… Tu peux repartir à la recherche de ton inconnue.

— Non, explique-moi. Tu es mon amie, je n’aime pas te voir comme ça.

— C’est juste que le mec dont je suis amoureuse est un abruti qui ne voit même pas ce qui est sous ses yeux.

— Qui est-ce ? Je le connais ? Si oui, tu me donnes son nom, je vais aller le défoncer et lui remettre les idées en place.

— Oh tu le connais très bien.

— Qui ?

— Je lui en parle en ce moment même.

— Hein ? Attends Sophie, ne me dis pas que… c’est moi…

— Très bien, je ne te le dis pas.

— Mais enfin tu sais que je suis attiré par…

— Oui, je sais. C’est pour ça que je dis que tu es stupide et que tu ne vois pas ce qui est sous tes yeux. Cette fille t’a dit être proche de toi, et toit tu ne te rends pas compte de ce que ça veut dire. Tu regardes autour de toi sans réellement voir !

— Attends, comment…

— Ouvre tes yeux ! C’est tout ce que j’ai à te dire !

— Comment tu…

Et elle était partie sans se retourner, cela faisait deux fois déjà qu’elle agissait ainsi. Cela lui rappelait sa discussion sur le net, elle aussi s’était éclipsée en vitesse.

Elle avait toujours su qu’il ne la voyait pas de la même façon qu’elle, quand ils avaient commencé à discuter ensemble, elle avait senti connaître la personne et quand il lui avait avoué parler sur Internet, le doute n’était plus permis. Elle s’était laissée aller, lui avait montré et dit qui elle était, et ce aussi bien sur la toile que dans la réalité, mais cet idiot ne la percevait que comme une maie, sa meilleure amie. Elle était certaine qu’il lui était impossible de la voir comme la fille à qui il parlait et que de ce fait, il occultait volontairement le fait que cela puisse être elle, la mystérieuse inconnue.

©S.

Sur ce, je vous souhaite de passer une bonne semaine et nous nous retrouvons la semaine prochaine pour la suite et fin de cette courte histoire.

3 vues

Posts récents

Voir tout

Amour sur Internet (partie 7 / dernière partie)

Bonjour tout le monde, nous voici aujourd'hui avec la dernière partie de mon histoire. Je vous en souhaite une bonne lecture. Trois ans plus tard, Sophie faisait les cent pas devant le bureau du juge

Amour sur Internet (partie 6)

Bonjour tout le monde, on se retrouve en cette fête du travail avec l'avant-dernière partie de ma courte histoire, j'espère que jusque-là elle vous aura plut et que le final qui arrive vous satisfera

Amour sur Internet (partie 5)

Bonjour à tous et toutes, on se retrouve cette semaine avec la suite de cette nouvelle (je ne sais toujours pas où elle va nous mener d'ailleurs), je découvre en même temps que vous la vie de ces deux

 
  • facebook