• Sarah K - Auteure

Dispute de couple

Bonjour, aujourd'hui nous nous retrouvons avec un texte tout droit sorti de mon imagination. Il s'agit d'un court dialogue dans la vie d'un couple. Je vous en souhaite une bonne lecture.

— Ainsi font, font, font, les petites marionnettes. Ainsi font, font, font, trois petits tours et puis s’en vont…

— T’as bientôt fini de chanter cette comptine ridicule ?

— J’ai été berceuse dans mon enfance par cette musique… Et puis, rien que pour t’embêter, je vais la fredonner toute l’après-midi.

— Ce que tu peux être agaçante. Et ne me tire pas la langue, je n’arrête pas de dire à MON fils de ne pas le faire. Essaye de lui montrer le bon exemple.

— Ce que tu peux être rabat-joie. On ne peut jamais s’amuser avec toi. C’est normal que TON fils préfère être avec sa mère.

— Je ne te permets pas de dire cela !

— Cela tombe bien, je me le permets toute seule.

— Ah oui ? Eh bien sache que MON fils et moi-même dineront chez ma mère ce soir, tu n’es bien évidemment pas invitée.

— Je te remercie de cette délicate attention, tu sais bien que ta mère me déteste. Elle aurait préféré que tu restes avec l’autre pouffiasse…

— Comment oses-tu ? C’est de ma mère que tu parles !

— Et alors ? Tu ne vas pas me dire que ta mère m’adore ? Elle me déteste et tu le sais. Elle n’a jamais pu me sentir et elle m’exècre d’autant plus que nous avons eu un enfant ensemble hors mariage !

— Comment a-t-on pu en arriver là ?

— Pardon ? De quoi parles-tu exactement ? Du fait que j’insupporte ta mère et que c’est réciproque ou bien du fait d’avoir eu un enfant ensemble ? Parce que dans les deux cas, j’ai bien une idée, moi.

— Non, je te parle de notre conversation. Comment a-t-on pu dévier à ce point du sujet initial… Tu sais, la comptine ?

— Un sujet en entrainant un autre… D’ailleurs, la prochaine fois que tu mentionnes NOTRE fils comme étant seulement le TIEN, je te castre.

— Mais enfin, ma chérie…

— Il n’y a pas de chérie qui tient ! Alors où en étais-je, moi ? Ah oui… Ainsi font, font, font les petites marionnettes. Ainsi font, font, font trois petits tours et puis s’en vont. Elles reviendront, les petites marionnettes, elles reviendront, quand les enfants dormiront. Ainsi font, font, font les petites marionnettes. Ainsi font, font, font, trois petits tous et puis s’en vont…

©S.

Je vous dis à la semaine prochaine avec un nouvel écrit libre. Passez un bon dimanche et une bonne semaine.

0 vue

Posts récents

Voir tout

Amour sur Internet (partie 4)

Bonjour à tous et toutes, vous l'attendiez (peut-être), le voici, le voilà... Tout droit sorti du four de mon imagination, je vous en souhaite une bonne lecture. Plusieurs jours passèrent sans que Jul

Acrostiches

Bonjour, nous nous retrouvons en ce samedi 3 avril avec un petit exercice que j'affectionne particulièrement : l'acrostiche. J'en ai réalisé quatre, si le coeur vous en dit, vous pouvez également vous

Amour sur Internet (partie 3)

Bonjour tout le monde, nous voici cette semaine avec un nouvel article d'écriture. Il s'agit de la suite d'une histoire qui a été mis en ligne au mois de février (pour ceux qui s'en rappellent…). Je v

 

©2019 par Fan of writing (Sarah K. - Auteure). Créé avec Wix.com