• Sarah K - Auteure

Ecrit libre 8

Mis à jour : 24 oct. 2020

Bonjour à tous et toutes, voici un nouvel écrit libre, les mots m’ont été donné par des membres de ma famille : dramatique, mélancolique, masquer, répéter et comédie. Je vous souhaite une bonne lecture.

Elle se trouvait devant ses amies et répéta pour la énième fois d’un air dramatique :

— Vous vous rendez compte ? Il m’a répondu "non", il refuse de sortir avec moi, c’est dingue quand même. Je suis la plus belle fille du lycée et lui, il refuse d’aller avec moi au bal de fin d’année. En plus il n’y va avec personne, pourquoi il refuse ?

La comédie dura encore un bon moment avant que la sonnerie ne l’arrête et les fasse aller en cours. Aucune des jeunes filles ne comprenait le choix du garçon, mais il n’en avait que faire. Il n’était pas intéressé par cette pimbêche blonde et sulfureuse, il avait une autre personne dans son viseur, mais il n’était pas certain de pouvoir l’approcher.


Il l’avait croisé, une fois, dans un couloir vide, elle avait un air mélancolique sur le visage qui l’avait intrigué, il était allé naturellement vers elle pour lui demander si tout allait bien. Et pour toute réponse, elle l’avait ignoré et avait repris son chemin. Depuis, il la regardait de loin et n’osait plus l’aborder pour lui parler, il avait d’ailleurs remarqué que peu de personnes prenaient le risque de se brûler à son contact et restaient à bonne distance de la jeune femme.

Lorsque le bal avait été organisé, il avait été décidé que pour pimenter les choses, ce serait un bal masqué, personne ne pouvait ainsi être certain que le partenaire de la soirée soit réellement celui décidé au début, et cela, la blondinette semblait l’avoir oublié ou ne pas l’avoir lu dans le règlement.


Le soir du bal, il se retrouva habillé d’un costume vert foncé ainsi que d’un masque de la même couleur. Arrivé dans la salle, il s’étonna du travail fait par les membres de l’équipe qui avait été chargés du boulot : une atmosphère chaleureuse tout en gardant une luminosité faible, pour amplifier le côté caché des personnes. Malgré la présence des masques, il n’eut pas de mal à trouver la blonde qui voulait absolument être sa cavalière ce soir-là, elle n’avait pas lésiné pour rendre sa robe de bal imposante. En revanche, après avoir fait le tour de la salle, il avait été charmé par la beauté d’un masque en particuliers : ce dernier était aussi vert que le sien d’où dépassait une plume de paon sur le côté, remontant jusqu’à la pince retenant la chevelure de la jeune fille. La robe de celle-ci avait beau être composée de plusieurs couches de tulles pour la partie basse, elle n’en restait pas moins magnifique : on avait un dégradé de couleur allant du bleu clair ou bleu turquoise en remontant vers la taille pour ensuite partir dans les tons verts en remontant jusqu’au sommet du bustier qu’elle portait.


Elle l’avait vu venir vers elle et avait été étonnée de le voir rester près d’elle, ce n’était pas la première fois qu’il l’approchait, la dernière fois, elle l’avait ignoré royalement, ne désirant parler à personne, elle avait d’abord pensé que cela lui ferait comprendre qu’il ne pouvait pas avoir toutes les filles juste parce qu’il était considéré comme le plus beau mec du lycée. Et puis, elle s’était rendue compte qu’il continuait de la regarder quand ils se croisaient sans pour autant revenir la voir, elle avait eu du mal à comprendre son attitude jusqu’à laisser tomber le problème. Depuis que le bal avait été annoncé, plusieurs garçons étaient venus lui demander d’être leur cavalière, mais elle avait refusé, préférant y aller seule et pourtant, elle avait secrètement attendu qu’il vienne lui demander, mais il ne l’avait pas fait. De ce fait, elle était surprise de le voir à côté d’elle, elle imaginait qu’il ne l’avait pas reconnue, qu’il ne connaissait pas son identité.

©S.

À la semaine prochaine...

2 vues

Posts récents

Voir tout

Fête de la musique

Bonjour tout le monde, cette semaine je me suis inspirée de la fête de la musique qui aura lieu le 21 pour écrire le texte qui suit. J'espère qu'il vous plaira et que l'humour ne vous fera pas fuir lo

Journal d'une jeune femme (extrait 5)

Lundi 2 : Je l’aime, inéluctablement, inlassablement, désespérément, mais je le rends malheureux et je le brime. Je viens d’apprendre qu’il réfrénait ses envies et désirs à cause de moi ; je pensais n

Ecrit libre 4 (année 2021)

Bonjour tout le monde, nous revoici aujourd'hui pour un nouvel écrit libre. Je devais utiliser les cinq mots suivants : défibrillateur / changement / juillet / argumentaire / professeur. Je vous souha

 
  • facebook