• Sarah K - Auteure

Fête de la musique

Bonjour tout le monde, cette semaine je me suis inspirée de la fête de la musique qui aura lieu le 21 pour écrire le texte qui suit. J'espère qu'il vous plaira et que l'humour ne vous fera pas fuir loin du blog. Je vous en souhaite une bonne lecture.


— On s’en souviendra longtemps de cette fête de la musique.

— Bah, comme toutes les autres, j’imagine.

— Non, mais attends. T’as déjà eu un DJ privé chez toi ? T’es déjà allé à une fête en calcif ? Sérieux, c’est bien la première fois que je participe à un truc du genre.

— Bah ouais, enfin l’année dernière c’était pareil. On était interdit de se regrouper à plus de x personnes. Tu ne t’en souviens pas ?

— Si, mais justement…

— Comment ça ?

— L’année dernière j’étais avec des potes dans le bas de la France et on a fait la fête entre nous. On pouvait se regrouper. Là, j’étais vraiment tout seul, chez moi, à écouter de la musique sur mon post radio et à danser. C’était un peu ridicule si tu veux mon avis sur la question. J’avais l’air d’un idiot à bouger tout seul.

— Ah ouais, tout seul ? Sympa…

— De quoi ?

— Bah c’est sympa pour moi. J’étais avec toi et tu dis que t’étais seul, cela fait hyper plaisir à entendre, quoi.

— Non, mais ce n’est pas ce que je voulais dire ma chérie, boude pas. Tu vas vraiment me faire la tête ? T’es pas croyable, je te jure. Pour me faire pardonner, je t’invite au resto, en terrasse avec ce beau temps, ça sera agréable. Quoi ?… Oui, je sais que de toute façon on ne peut pas aller en salle, mais c’est déjà bien, non ? Et franchement, avoue que s’il pleut au mois de juin ça serait étrange.

— Ce n’est pas une sortie au restaurant qui te sortira de là, je te préviens.

— Je m’en doute mon cœur, je m’en doute.

— Tu n’es pas près de te faire pardonner.

— Que veux-tu que je fasse exactement ?

— Je ne te dirais rien, je te laisse y réfléchir tout seul, comme un grand. Je suis sûre que tu es capable de trouver comment me montrer que tu tiens réellement à moi et que tu me considères à ma juste valeur.

Et elle le planta là, sortant de l’appartement pour faire des courses, le jeune homme resta interdit quelques minutes avant de faire une liste de tout ce qui plaisait à sa compagne : restaurant, fleur, petit déjeuner au lit, table déjà mise quand elle rentrait du travail, dîner et tâches ménagères faites à sa place. Il s’employa à réaliser tout cela pendant plusieurs semaines, lui envoyant des fleurs à son travail ou à leur domicile, s’occupant de la lessive, du ménage, du repassage et de la cuisine les jours où son emploi du temps la faisait plus tard que d’habitude. Pourtant, malgré tous ces efforts, elle ne semblait toujours pas lui pardonner, c’est pourquoi un jour, il lui reposa la question, en frappant ses poings sur la table. La jeune femme lui fit un sourire pour toute réponse et l’embrassa à la commissure des lèvres avant de lui murmurer qu’il s’était déjà fait pardonner depuis un moment, elle avait simplement voulu voir jusqu’où il était prêt à aller et combien de temps il supporterait son silence.

©S.

On se retrouve samedi prochain avec l'article musical du mois. Prenez soin de vous...

4 vues

Posts récents

Voir tout

Quand le destin s'en mêle (extrait)

Bonjour tout le monde, je voudrais vous proposer aujourd'hui un extrait de mon autre roman en cours d'écriture, je sais que je vous avais déjà proposé un extrait (le début) de cette histoire au commen

Un monde parallèle

Bonjour tout le monde, je vous propose aujourd'hui le résumé ainsi que le prologue de ce nouveau roman fantastique dont j'ai eu l'idée via un rêve. Je vous en souhaite une bonne lecture. Résumé : Elew

Ecrit libre 5 (année 2021)

Bonjour ! On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel écrit libre dont les mots imposés étaient les suivants : cacahuètes, goûter, maison, camion et enfant. Je vous souhaite une bonne lecture. Nous veni

 
  • facebook