Rechercher
  • Sarah K - Auteure

Histoire d'amour (dernière partie)

Mis à jour : avr. 4

Il venait de l'embrasser et maintenant la pression de ses lèvres sur les siennes s'effaçaient, il l'avait regardé quelques secondes dans les yeux avant de la serrer dans ses bras. Ils étaient restés dans cette position pendant plusieurs minutes sans qu'aucune parole ne soit prononcée, seul le silence de la nuit leur tenait compagnie et était témoin du début de leur histoire. Chrysallia, se refusait d'y croire, et ce malgré John qui venait de l'entrainer avec lui contre un mur, qui la tenait fermement dans ses bras, qui avait posé sa tête au niveau de son épaule et dont elle pouvait sentir son souffle dans son cou et enfin qui lui murmurait qu'il l'aimait. Tout cela n'était qu'un rêve comme il le disait parce que lui non plus ne pouvait pas se résoudre à croire que celle qui se trouvait actuellement dans ses bras et qui se laissait faire, venait de lui faire une déclaration d'amour. Chrysallia se décida tout de même à revenir à l'instant présent et faire revenir à la réalité son compagnon.

— John ? — Hum... — Il faudrait peut-être que l'on rentre, non ? — Tu ne veux pas rester encore un peu ? — Ta sœur doit te chercher... — Laisse là où elle est... Je n'ai pas envie que tu partes Chrys... Je veux que tu restes dans mes bras, je veux pouvoir être sûr que tu seras encore là même je détournais le regard... Ce soir plus que les autres fois, j'ai l'impression que tu vas disparaître, que tu es capable de te volatiliser à tout moment si je ne te regarde pas...

Elle ne lui avait pas laissé le temps de terminer sa phrase, elle l'embrassait de nouveau. Il avait peur, tout comme elle, elle l'avait senti au vu de ses paroles et c'était la seule chose qu'elle avait trouvé à faire pour qu'il se taise. Elle n'avait aucune envie de le laisser à moins que ce ne soit ce que lui ne désire mais vu l'intensité qu'il mettait dans ce baiser, cela n'était pas près d'arriver. Mais pas sécurité, elle décolla légèrement son visage et lui posa une question en murmurant. Il la regarda un instant avant de lui répondre : il avait toujours cru qu'elle ne voyait en lui qu'un ami parmi d'autres alors il n'avait pas osé briser leur amitié. Elle oublia la salle des fêtes, leurs camarades et tout ce qui se passait pour le moment, tout ce qui l'intéressait c'était John, elle intensifia son baiser et glissa ses mains dans ses cheveux, elle sentit les mains de John parcourir tout son dos avant de l'attirer encore plus près de lui en la maintenant par les hanches.

Après un long moment où chacun d'eux semblait ne pas vouloir perdre la bataille que menait leur langue, ils se détachèrent et retournèrent à l'intérieur de la salle des fêtes, main dans la main, en passant près de son amie, elle lui fit le V de la victoire en lui adressant un grand sourire. John alternait les danses entre sa sœur et elle, lui faisant oublier toutes les personnes autour d'eux, la laissant sur un petit nuage le temps d'une soirée. Elle était heureuse, comme elle ne l'avait jamais été, le temps passait à une vitesse folle et tout ce qu'elle désirait c'était qu'il ralentisse voire s'arrête complètement. Elle aurait tout donné pour que cette soirée ne s'achève pas et pourtant, elle pouvait voir que leur promotion quittait les lieux petit à petit, ne laissant à l'intérieur que les organisateurs de la fête, lessivés de la soirée, ainsi que quelques amis qui désiraient les aider à ranger. Après une bonne heure pour récupérer ce qui trainait, passer le balai, nettoyer les tables, les ranger dans la salle de réserve et récupérer leurs affaires, ils purent tous regagner leur maison où les attendait leur lit aux chaudes couvertures.

Pour Chrysallia, en revanche, cela sonnait le glas d'une vie. Elle imaginait que John lui dirait s'être bien amusé et que chacun pouvait reprendre sa vie, qu'ils ne se reverraient plus avant longtemps. C'est alors qu'elle sentit son téléphone vibré dans sa poche, elle venait de recevoir un message de John lui demandant quand ils pourraient se recevoir, c'est donc le cœur léger qu'elle se laissa tomber sur son lit et partit au pays des rêves.

© S

5 vues

Posts récents

Voir tout

Journal d'une jeune femme (extrait 4)

Bonjour tout le monde, on se retrouve aujourd'hui avec un nouvel extrait du Journal d'une jeune femme. Cela faisait longtemps qu'il n'y en avait pas eu, je me suis encore une fois amusée à l'écrire, j

Ecrit libre 8

Bonjour à tous et toutes, voici un nouvel écrit libre, les mots m’ont été donné par des membres de ma famille : dramatique, mélancolique, masquer, répéter et comédie. Je vous souhaite une bonne lectur

L'imagination rend tout possible

Veuillez trouver un petit texte qui je l'espère vous fera sourire et rendra le quotidien plus plaisant. Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, j’aurais presque pu me croire dans un dessin animé d

©2019 par Fan of writing (Sarah K. - Auteure). Créé avec Wix.com