• Sarah K - Auteure

Le patron

Bonjour tout le monde, nous voici aujourd'hui avec un nouvel écrit de ma composition. Bonne lecture...


Je regardais le ciel en attendant de retourner au bureau, je n'avais pas faim ce midi, j'avais l'estomac noué et pour cause mon patron m'avait dit de passer le voir après la pause déjeuner. Sincèrement, je le sentais mal, j'avais la désagréable impression que j'aillais me faire passer un savon où qu'il allait me renvoyer pour je ne sais quelle raison. Etonnamment, mes pressentiments s'avéraient toujours juste, et ce, depuis de nombreuses années; en effet, déjà au collège, je pouvais prédire comment s'annonçait la journée, prévoir si nous aurions un contrôle surprise, un exercice d'évacuation ou encore si un enseignant serait absent. Avec les années, ce sixième sens s'était développé et j'avais pu sentir si les filles que je rencontrais étaient sérieuses ou non. De même, mes pressentiments au sujet des petites copines de mes amis étaient elles aussi juste. Alors quand je vous dis que je ne le sentais pas cette convocation dans le bureau directorial, ce n'était pas pour rien.

L'heure fatidique arrivée, je me dirigeais à petit pas vers le bureau et toquais à la porte, attendant l'autorisation d'entrer. La voix froide de mon patron me parvint rapidement, me permettant ainsi de pousser la porte et de lui faire face. Je restais raide comme un piquet et attendis en silence qu'il ne parle. Je ne fus pas déçu du résultat : il voulut que je lui parle d'un dossier que je n'avais pas traité. Je lui en fis la remarque et tout ce qu'il trouva à répondre fut qu'il voulait mon avis, je n'avais qu'à regarder le dossier posé sur son bureau. Je m'exécutais et surveillais du coin de l'œil sa réaction. Il n'y avait rien à redire sur ce sujet, tout semblait en ordre, je ne voyais pas ce qu'il pouvait vouloir que je lui dise, le dossier était solide et l'on pouvait accorder la demande.

Prudemment, je déclarais mon avis, ne savant pas sur quel terrain je marchais. Le patron sembla content et me laissa repartir sans rien de plus, je dois bien avouer que cette fois, j'étais assez sceptique face à ce qui venait de se passer.

©S.

1 vue

Posts récents

Voir tout

Fête de la musique

Bonjour tout le monde, cette semaine je me suis inspirée de la fête de la musique qui aura lieu le 21 pour écrire le texte qui suit. J'espère qu'il vous plaira et que l'humour ne vous fera pas fuir lo

Journal d'une jeune femme (extrait 5)

Lundi 2 : Je l’aime, inéluctablement, inlassablement, désespérément, mais je le rends malheureux et je le brime. Je viens d’apprendre qu’il réfrénait ses envies et désirs à cause de moi ; je pensais n

Ecrit libre 4 (année 2021)

Bonjour tout le monde, nous revoici aujourd'hui pour un nouvel écrit libre. Je devais utiliser les cinq mots suivants : défibrillateur / changement / juillet / argumentaire / professeur. Je vous souha

 
  • facebook