• Sarah K - Auteure

Place de la femme

Bonjour tout le monde. J'espère que la reprise du travail et de l'école n'aura pas été trop difficile. Aujourd'hui, un petit texte de réflexion sur la position de la femme au travers des siècles en France et dans le reste de l'Europe. Je vous dis bonne lecture et à bientôt.

La femme a, de nos jours, le droit de faire un assez grand nombre de choses, seule. Et pourtant, par le passé ce n’était pas le cas, citoyenne sans pouvoir politique dans l’Antiquité pour ensuite être reléguée au simple rang de génitrice, sans le moindre pouvoir, même pas celui familial dans les grandes familles, puisque l’on fait appel à des nourrices et des gouvernantes pour s’occuper des enfants.

Il faut dire qu’au Moyen Âge et à la Renaissance, le sexe féminin est perçu comme un poids, car ce n’est pas elle qui rapportera de l’argent à la famille par le travail et ce n’est pas par elle que la lignée perdurera. De plus, dans l’aristocratie surtout, il faut débourser de l’argent pour la dot (somme pécuniaire remise lors du mariage à la famille du marié) et un trousseau (ensemble des vêtements fournis à la mariée pour l’après mariage) ; c’est une obligation si l’on souhaite créer des alliances entre des pays ou des régions. On pourrait donc voir la femme comme une intermédiaire entre deux familles ou comme un échange de bons procédés : l’un gagne une femme pour enfanter et ainsi prolonger une lignée et l’autre, en contrepartie, obtient une protection militaire du premier en cas d’attaque sur son royaume.

Pour le petit peuple, la femme servira de soutien à son époux, d’assistante pour les travaux manuels et de génitrice ainsi que d’enseignante pour les filles que le couple pourrait avoir. La mère se doit de leur apprendre tout ce qu’une fille de cette époque doit connaître tel que la cuisine, la bonne tenue d’un foyer, la lessive ou encore la couture afin de raccommoder les vêtements de ses familles actuelle et future.

Ainsi, il aura fallu de longs siècles pour qu’elle retrouve une réelle position d’être vivant et de citoyenne, et encore attendre des années, suite à de multiples combats pour éveiller les consciences, pour que l’on reconnaisse que la femme était dotée de capacités de pensée et de réflexion et qu’elle était capable de travailler et d’obtenir un salaire, par ses propres moyens.

De même, au fil du temps, la femme a retrouvé et a obtenu du pouvoir, mais aujourd’hui dans le monde salarial, d’anciennes mœurs persistent toujours comme le fait de penser que certains métiers ne peuvent recruter une femme, qu’il ne peut y avoir de dames dans l’armée, l’aviation ou dans les métiers dits « physiques » comme la menuiserie, la maçonnerie, la plomberie ou encore les éboueurs ou les charpentiers.

Il faudra probablement attendre encore de nombreuses années voire des siècles pour que la parité soit vraiment équitable dans tous les domaines. Il y a d’ailleurs un domaine où la femme a plus de droit que l’homme c’est pour la période de congés maternité, la mère a un temps de congés supérieur à celui accordé à la paternité. Là aussi, le monde a encore du travail à fournir pour qu’il y ait une réelle équité entre les deux sexes.

De même, dans le monde de l’art et de la mythologie, la femme a toujours été le symbole de la beauté par excellence, tandis que l’homme représentait la puissance et la guerre. La seule représentation de la femme comme guerrière c’est lorsqu’elle est peinte en tant qu’amazone, mais jamais dans une tenue de combat sur les tableaux de guerre. Pour ces derniers, les femmes font figure de douceur en tant qu’infirmières la plupart du temps.

©S.

0 vue

Posts récents

Voir tout

Le miroir

Bonjour, on se retrouve avec un texte réflexif cette semaine, pour changer un peu. Le miroir me renvoyait une image terrible de moi-même : une laideur non seulement physique, mais aussi morale. Pourqu

Ecrit libre 4 (année 2021)

Bonjour tout le monde, nous revoici aujourd'hui pour un nouvel écrit libre. Je devais utiliser les cinq mots suivants : défibrillateur / changement / juillet / argumentaire / professeur. Je vous souha

 
  • facebook